Écoutez les clochettes du joyeux temps des fêtes

Annonçant la joie de chaque coeur qui bat, au Royaume du Bonhomme Hiver.

Sous la neige qui tombe, le traîneau vagabonde

Semant tout autour une chanson d'amour, au Royaume du Bonhomme Hiver.

 

Le voilà qui sourit sur la place, son chapeau, sa canne et son foulard.

Il semble nous dire d'un ton bonace, "Ne voyez-vous donc pas qu'il est tard?"

 

Il dit vrai tout de même, près du feu, je t'emmène,

Allons nous chauffer dans l'intimité, au Royaume du Bonhomme Hiver.

 

Au Royaume du Bonhomme Hiver

            Au Royaume du Bonhomme Hiver